Meilleur caisse à outils moto : comparatif, test, guide d’achat et avis

Pour un amateur ou professionnelle en mécanique moto ou véritablement un extrême passionné de moto, faire des road trip ou se balader avec sa bécane est l’une des choses les plus plaisantes qui soient. La crainte d’être en panne et le plaisir d’apporter des améliorations sont principalement les causes qui poussent à se munir d’outils essentiels. Pouvoir bichonner sa propre bécane et ne pas perdre constamment de l’argent dans les garages en étant en face même d’une petite panne de bougie ou autres bricoles importe beaucoup pour les adeptes de deux roues. La solution est de se munir d’une caisse à outils contenant les incontournables, et ce n’est point exagérer, que ce soit pour une panne courante ou un démontage complet du moteur. Mais il sera aussi utile dans les moments difficiles pour dépanner un ami ou se sortir d’un pétrin le temps d’arriver chez un concessionnaire. Mais quels sont ces outils indispensables ? Et dans quels cas leur utilisation est-elle nécessaire ?

Vous souhaitez aménager votre garage pour bricoler vous-même votre moto ? Voici une sélection d’outils qu’il faudra absolument posséder pour tout bricoler sur votre moto ou votre 2 roues. N’hésitez pas à mettre en commentaire les outils que vous utilisez pour l’entretien de votre moto ! J’actualiserai la liste en fonction de vos retours.

Caisse à outils moto : bien débuter

Pour quelqu’un qui est passionné par le bricolage ou ayant reçu sa première moto,vouloir que son véhicule réponde à certaines exigences de maintenance pose souvent un problème. Certains outils seront indispensables. Leur maitrise doit être obligatoire pour pouvoir parfaire facilement le parcours en tant que mécanicien. Ici on propose des matériaux utiles pour résoudre des pannes ou problèmes faciles. Cependant, l’entretien ne s’arrête pas aux problèmes, mais aussi d’éviter l’usure en nettoyant quelques parties non accessibles qu’après un démontage. Une caisse à outil sera indispensable pour les débutants qui essayent de démonter eux-mêmes leur carénage ou encore enlever quelques imperfections résidant à ce niveau-là. De plus, cela ne requiert aucune compétence particulière sauf dans la compréhension du mécanisme de sens des boulons et vis allant dans le sens contraire à l’aiguille d’une montre.

Pour bien commencer, je vous conseille donc de vous procurer les outils suivants

  • Un jeu de tournevis plats
  • Un jeu de tournevis cruciforme
  • Un jeu de clés mixtes (du 8 au 17)
  • Un jeu de clés hexacaves 6 pans
  • Un marteau
  • Une pince multiprise
  • Un bac de récupération

 Les tournevis et quelques autres outils incontournables :

En général le tournevis est un outil utilisé d’une manière pour l’insertion et retrait des vis dans les matériaux, mais le tournevis plat peut être utilisé de différentes manières, visser et dévisser, à petite échelle. Une de ses autres fonctions, c’est la capacité à desserrer une vis bloquée par un mécanisme simple et robuste qui transforme un mouvement linéaire en un mouvement de rotation à l’aide d’un marteau. Dans la réparation de scooter par exemple, l’affiliation d’un débutant est dans le domaine de réparation de pièces faciles à gérer. Ces outils seront très utiles pour ouvrir le carénage, pour changer des ampoules  ou pour changer le globe des phares ou des clignotants ou même accéder à la batterie. Dans l’action de démontage, il y aura aussi besoin d’un jeu de clés hexacaves 6 pans ou appelé aussi clé Allen. Cette merveille géométrique sert à desserrer et serrer des boulons possédant une empreinte à creux hexagonal pour accéder au carter si c’est un scooter. 

Dans un autre cas, pour une moto en général, cela peut servir à démonter les étriers de freins pour accéder à la plaquette afin de les changer ou encore desserrer les boulons du collecteur d’échappement pour démonter l’échappement. Pour la vidange de l’huile motrice, l’utilisation d’un bac de récupération pour recueillir l’huile usée est essentielle pour la préservation de la propreté de l’environnement. Effectivement, cet outil sert aussi essentiellement à évaluer votre consommation d’huile. Dans un autre contexte, son utilité se trouve dans l’analyse de la texture de l’huile si le moteur fonctionne correctement. Avant de procéder à toute manipulation, il est nécessaire de vérifier en premier lieu le kilométrage de la moto, car si elle dépasse une certaine distance, il est nécessaire d’effectuer une vidange ou changer quelques pièces si cela ne dépasse pas votre domaine d’expertise. 

Pour un débutant, se munir de ces outils reste la base de toute bonne pratique. Mais, il est à préciser ici que ce ne sont pas la totalité, il existe aussi de nombreux autres adaptés au niveau de l’utilisateur. Ces outils peuvent facilement être trouvés dans le commerce.

Caisse à outils moto pour les confirmés

 Pour les passionnés ou les habitués de la mécanique, il n’est plus question d’effectuer des remodelages simples. Ici, les manipulations à faire deviennent plus complexes, car il est nécessaire de savoir comment ouvrir un moteur ou changer un échappement. Un confirmé en réparation moto connait déjà quelques tuyaux pour déceler des pannes courantes rencontrées sur la route :  les problèmes de bougies, le réglage et le nettoyage du carburateur ou encore des pannes électriques. Mais, la personne est maintenant capable d’effectuer l’entretien de la bécane ou encore de vérifier si quelques pièces sont défectueuses.

En plus de la caisse à outils pour débuter, voici d’autres outils pour aller plus loin :

  • Un jeu de clés à pipe
  • Une boîte de douilles
  • Un jeu de clés Torx
  • Une pince coupante
  • Une pince étau
  • Un maillet
  • Une scie à métaux
  • Une clé de filtre à huile
  • Une lampe led
  • Un chargeur de batterie moto

Le démontage du moteur est un des points essentiels à maitriser avant toute manipulation. Il est nécessaire pour le pratiquant de modeler son propre plan d’entretien. Tout cela dans le but de trouver les points sensibles avec précision. La première étape à suivre sur une moto en général serait de démonter l’échappement en desserrant les écrous des boulons au niveau du collecteur, et sur les fixations latérales à l’aide d’un jeu de clé à pipe. Puis, il faut enlever le carburateur ou l’injecteur s’il s’agit d’un moteur à injection en desserrant le collier sur la pipe d’admission. Ensuite, il faudrait débrancher tous les fils d’équipement qui relient le moteur au cadre de la moto et enfin desserrer les boulons de la patte moteurs afin de pouvoir séparer le moteur du cadre. Pour les fils d’équipement, une pince coupante serait nécessaire pour les couper lors du changement d’un composant ou lors de l’ajout d’une nouvelle composante électrique qui n’appartient pas originellement à la moto (par exemple pour changer les ampoules classiques en Angel eyes, ou pour changer un tableau classique en tableau électronique). Il y a lieu de reconnaitre que les coches des pièces qui ne sont pas d’origine ne correspondent pas à celles qui sont sur la moto et parfois même il faut en créer de nouvelles. 

Avoir des clés complètes n’est pas donné à tout le monde, alors une pince-étau serait très utile, car elle peut être réglée pour s’adapter à différente taille et type de boulon. Elle peut être utilisée en dernier recours si jamais un manque de clé se présente pour desserrer un boulon ou un écrou.

 Si le garage n’est pas muni d’un bon éclairage ou qu’une panne survient durant la nuit, l’’essentiel est d’utiliser des lampes L ED frontales pour pouvoir travailler les mains libres en fixant celles-ci sur votre tête. 

Faire des balades sur de longues distances est magique, mais une panne peut toujours pointer le bout de son nez. Il est essentiel pour le motard de se munir d’une caisse à outils. En ayant les bons outils à disposition, les pannes peuvent facilement se régler. Dans le cas contraire, la réparation d’une défaillance peut être très problématique. Les manipulations pourraient même mener à d’avantages de détériorations de la moto. 

Caisse à outils moto pour les experts

Pour les personnes appartenant aux groupes de motards experts, méthodiques et organisés, se munir de coffret à outil pour les pannes extrêmes semble être indispensable. Un expert en réparation, c’est celui qui connait exactement que telle ou telle pièce est défectueuse. Il est aussi très bon en entretien et dans le domaine de réparation des moteurs et différents organes maitres nécessitant une délicatesse dans la manipulation. 

  • Un jeu de chasse goupilles
  • Un jeu de clés en T
  • Une clé dynamométrique
  • Une pince à bec
  • Une pince à circlip
  • Une pince à dénuder
  • Un jeu de pointeaux
  • Un jeu de tournevis à petit manche
  • Un ohmmètre

Démonter entièrement le moteur est une tâche difficile à effectuer

 Elle requiert de la précision au niveau de la manipulation. L’important reste les outils utilisés qui doivent être précis et impeccables en termes de qualité. Il existe différentes causes nécessitant un démontage complet d’un moteur.

 Dans un premier temps, pour changer le piston et les segments par exemple, l’usage d’un jeu de clés en T est important afin de pouvoir facilement desserrer les écrous de la culasse. Ces segmentations sont délicates à changer, car on est là en face d’une pièce concernant la chambre de combustion. Il faut faire attention lors de la manipulation. 

Après avoir enlevé la culasse et le cylindre, l’action suivante est maintenant d’enlever les cirlips du piston. L’outil à utiliser ici est la pince à cirlip, qui assure sa précision grâce à ses tétons aux extrémités. Son rôle est de positionner l’anneau dans la gorge du piston et resserrer les manches, mais aussi d’enlever les pistons pour ensuite retirer en l’axe la mise en place du nouveau piston achevé, les segments neufs. 

Procéder à la mise en place du cylindre et la culasse :

Pour cette action, il faut utiliser une clé dynamométrique pour les serrages des écrous de la culasse. La finalité est d’obtenir des couples égaux et uniformes en suivant une mesure exacte. Cet outil est essentiel, car les calculs des serrages sont souvent complexes. Réglage de jeu aux soupapes, les jeux de soupape peuvent évoluer dans le temps et donc il est nécessaire de les corriger. Pour exécuter cela, il faudra se munir de la Revue Moto technique propre à la moto du propriétaire. Il est nécessaire de dévisser le contrécrou de la soupape à l’aide d’une clé, puis utiliser le jeu de cale afin de mesurer le jeu de soupape. Ici,on utilise la pince à bec pour tenir et immobiliser la vis de jeu et serrer le contrécrou à l’aide d’une clé adéquate.

Pour rester dans la perfection et tenir son titre d’expert,  il existe une large gamme d’outils pour tous  les gouts et moyens, à voir absolument au cas où certains ne seront pas encore dans la caisse à outils. Vous connaissez maintenant la plupart d’entre eux. Vous pourrez vous le procurer après les avoir cherchés sur internet.

Des outils en plus pour les pros

Étant un as dans la personnalisation de son véhicule et dans le débridage du moteur, l’essentiel semble être de se munir d’une collection complète d’outils. Mais aussi choisir ceux qui sont compatibles à toutes les motos, peu importe sa génération. 

Pour les pro, il est absolument essentiel de modeler son art en se procurant les meilleures collections d’outils. Une servante à outils est recommandée afin de ranger toutes les clés par catégories pour des raisons de professionnalisme.

  • Une servante à outils
  • Un établi pliant
  • Un enrouleur électrique
  • Une paire de gants
  • Un pied à coulisse
  • Un étau
  • Une visseuse à percussion
  • Un compresseur

Puis en termes d’accessibilité, la caisse à outil est souvent munie de roue donc très facile à déplacer. Le transport des clés d’un endroit à un autre ne fera plus partie de vos soucis. D’autres appareils adaptés aux pro sont conçus spécialement pour apporter de la précision lors des changements de pièces. Tel est le cas du pied à coulisse, un appareil servant à mesurer le diamètre de diverses pièces. Elle fournit les gabarits idéaux pour les pièces délicates comme les pistons, les boulons ou le cylindre. Le but est de trouver la taille des pièces adéquates pour éviter tout dysfonctionnement. 

Un vrai mécano est souvent chargé d’apporter des touches originales à une moto. Pour donner une nouvelle peinture à une moto, il faudrait utiliser un compresseur. Ce type d’outil épargne une manipulation par les pinceaux, souvent pénible et faisant perdre un temps précieux. Le rôle de cet outil ne s’arrête pas là, il sert aussi à gonfler les pneus et régler ainsi la pression, mais aussi dans un autre contexte, de déboucher les filtres à air du carburateur pour un bon fonctionnement du moteur. Au niveau de la peinture, il ne faut pas oublier de se protéger continuellement en se munissant de paires de gants. En effet, la peau est sensible aux produits chimiques, mais les gants protègent aussi  les mains contre les bords tranchant des pièces.

Un pro travaille minutieusement et en toute précaution. Pour ceux qui veulent faire du bon boulot, ils doivent avoir le matériel adéquat. L’acquisition des bons outils constituent un investissement nécessaire en temps et en argent. 

Peu importe le niveau de compétence, une caisse à outils moto est toujours utile, car parfois les circonstances obligent à se débrouiller seul. C’est le cas lors d’une panne dans un lieu reculé où il n’y a aucune âme pour dépanner. Par ailleurs, chaque outil a son utilité spécifique, mais certaines peuvent servir à de multiples fonctions. Dans un autre contexte, avoir ces matériaux peut aussi inciter une personne débutante à pratiquer la mécanique et à améliorer ses compétences. La finalité est de lui octroyer ainsi le privilège de connaitre sa propre moto. Cela peut aussi contribuer à raviver sa passion pour la moto. Mais aussi, d’un point de vue qualité, un réparateur professionnel est celui qui est doté des outils essentiels pour exercer ses fonctions.

Aménager son garage

L’aménagement d’un garage ne doit pas s’improviser. De sa qualité dépendra le caractère fonctionnel du garage et donc la qualité du service proposé aux clients. Dans ce qui suit, vous allez découvrir tous ce qu’il y à savoir et considérer pour le bon aménagement de votre garage. Un garage professionnel doit répondre à certaines exigences. Les clients doivent voir à travers votre installation que vous savez ce que vous faites.  Avoir un garage organisé s’avère donc indispensable. Voici donc quelques procédés à suivre pour cela.

  • Un sol pour votre garage
  • De la lumière puissante (2 ou 3 réglettes)
  • Un établi pour garage plus un tableau porte outils ou un établi complet
  • Un pont élévateur ou un mini pont

Choix du sol :

Aménagez le sol pour plus d’espace et permettre les déplacements. Le mieux est de ne pas encombrer le sol. Certes, le garage sera d’usage pour les deux roues, mais rien ne vaut une vaste étendue pour travailler. Mais le fait de le cimenter est la phase incontournable, si possible, l’enduire de peinture spéciale béton. Cela facilitera le nettoyage s’il y a des taches d’huile ou de carburant. Il serait préférable également de la faire en pente douce, débouchant sur un siphon d’évacuation relié aux égouts. Ces étapes sont incontournables pour obtenir un endroit loin de la poussière et de toutes bavures dont la persistance pourrait endommager vos pièces.
Mais si vous ne souhaitez pas laisser le sol en béton, vous pouvez procéder à un revêtement par carrelage dont le choix de couleur est infini. Mais l’atout principal de ce dernier est également sa facilité de nettoyage et leur disponibilité à des prix abordables. Il faut opter pour des modèles anti dérapant pour éviter tout accident causé par un sol glissant. Le revêtement peut aussi être modelé à partir de polychlorure de vinyle, dont l’utilisation est très économique et facile à entretenir. Cela va donner une étanchéité parfaite pour le garage et éviter les fuites d’eau ou autres. Les taches d’huile ne seront plus un problème.
Le Lino peut aussi jouer un rôle pour recouvrir le sol grâce à ses propriétés hydrophobes et le fait qu’il ne représente aucun danger pour la santé. Effectivement, le lino possèdent des propriétés  antibactérienne et  antiallergique. En bref, c’est une matière privilégiée si le propriétaire est hypersensible aux germes du sol.

Les outils d’aménagement :

Pour ranger intelligemment son garage, l’idéal est d’opter pour un établi complet. Trouver facilement les pièces permet d’être efficace. Tout le travail s’effectue facilement que ce soit pour travailler sur des pièces importantes, visser, serrer, assembler des composants ou frapper du fer.

L’établi satisfait ces critères, plan, solide, à hauteur raisonnable, mais encore on peut y disposer des outils encombrants, mais dont on aura besoin lors des taches de réparation. Il peut être acheté, mais également fabriquer par soi-même bien que ça peut prendre du temps pour un résultat généralement peu satisfaisant. Un tableau porte-outils est également pratique. Celui-ci étant directement perforé, il est plus simple d’y accrocher ses outils tels que les séries de clés. L’ordre ne dépendra plus alors  que du propriétaire. 

De surcroit, aménager les surfaces murales fait une économie de place et on a le nécessaire à vue d’œil. Optimiser encore plus son champ de travail, avoir un pont élévateur ou un mini pont ne sont jamais de trop. Fini les courbatures, ramper à même le sol n’est plus nécessaire pour des réglages au niveau des roues ou autre.

L’éclairage adéquat :

La réparation de deux roues requiert une grande précision de la part du garagiste. Un garage doit donc bénéficier d’assez de lumière pour que ce dernier puisse travailler dans la clarté. Le mieux, c’est d’y intégrer des éclairages dans divers points stratégiques, et aussi un éclairage d’ensemble. L’intensité de cet éclairage doit être proportionnelle à la surface de l’espace. Mais le plus important, pour plus de visibilité quand vous aurez à travailler les petits détails, n’oubliez jamais d’installer une lumière puissante, avec deux ou trois réglettes pour adapter l’intensité lumineuse à votre vue. 

 Ces astuces rendront un garage pro. Soyez consciencieux lors de l’aménagement de votre garage pour que vous soyez sûr qu’il soit entièrement opérationnel. En suivant les précédentes directives, vous ne devriez plus avoir d’ennuis. Tout dans votre garage sera fait pour vous rendre le travail agréable et ordonné. 

Et toi tu utilises quoi comme outils pour faire l’entretien de ta moto ? Marque-les en commentaire pour enrichir la liste !

Découvrir les caisses à outils complètes

2 Commentaires sur “Meilleur caisse à outils moto : comparatif, test, guide d’achat et avis

  1. Gianni says:

    Vs avez que ca !?
    C’est un magasin de vélo ?

    Au moins : des bras et un cerveau
    Des vetements, multimetre, scotch isolant, cutter, tournevis d’electricien, fusible avec lampe temoin, maillet, rallonge, aimant, pied de biche, barre à mine, disqueuse, demonte pneu, demonte obus, graisse, bequilles, adaptateur pour douilles, de/rive-chaine, bac pour les vis qui disparaissent…

    Ne pas oublier le WD40

  2. Blognbikers says:

    Giani, c’est un excellent début, sachant que la plupart des motards ne bricolent pas eux-même ! La liste n’est pas exhaustive, mais merci de l’avoir enrichi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *