La décision d’acheter sa première moto est souvent empreinte d’anxiété et d’incertitude. Nous rejoignons le monde des motos sans nécessairement avoir une connaissance approfondie de tous les modèles. En conséquence, la plupart des nouveaux arrivants agissent sur un coup de tête ou par défaut en raison de contraintes financières, sans tenir compte de ce qui devrait être leur principale préoccupation : leur propre survie.

Comment choisir ?

Depuis quelques années, si vous êtes un conducteur de deux-roues débutant, vous êtes limité à une moto d’une puissance maximale de 47,5 chevaux pour une durée de deux ans. De ce fait, il peut être avantageux de s’orienter vers des motos de petite ou moyenne cylindrée, sans contraintes ou avec des contraintes minimales, et moins lourdes.

Il est vrai qu’il existe sur le marché des motos dérivées de motos beaucoup plus puissantes et qui ont subi un “double bridage” afin de respecter les règles applicables. Elles sont initialement “bridées” à 95 chevaux, puis abaissées à 47,5 chevaux. De plus, il existe d’autre critères établis sur vos envies et besoin qui doivent être étudiés.

Vos critères

Il est essentiel que la moto que vous achetez possède des caractéristiques distinctives qui correspondent à votre taille et poids. La première moto d’une personne doit être facile à conduire et offrir une expérience agréable. La répartition du poids des deux côtés de la moto, ainsi que la facilité avec laquelle on peut la contrôler, sont déterminées par la taille de la moto.

Si vous voulez vérifier cette caractéristique essentielle, vous devez vous rendre dans un magasin de motos et demander des conseils en fonction de votre physique. Il existe plusieurs approches qui peuvent être utilisées pour trouver la hauteur optimale pour votre moto.

De plus, le design et le type de moto doit également satisfaire vos critères, que ce soit les couleurs, la coupe ou même le choix des stickers moto que vous souhaitez ajouter pour personnaliser votre moto.

Le style de moto

Posez-vous les bonnes questions, telles que : quelle taille de pneu est la plus appropriée à vos besoins ? Quel type de cadre préférez-vous ? Quelle est la puissance dont vous avez besoin ? Le nombre de cylindres du moteur de votre moto aura un impact important sur ses performances.

Le confort

L’un des facteurs les plus importants à prendre en compte est le confort. Si vous voulez accumuler les kilomètres sans avoir à vous arrêter toutes les heures pour faire le plein ou sans avoir à vous arrêter parce que vous avez des courbatures dans tout le corps, il est essentiel de choisir le bon modèle. Étant donné que les motos et roadsters sportifs sont pilotés dans une position très avancée, le corps porte la majorité de son poids sur les poignets, ce qui peut provoquer des gènes au bout de quelques heures.

En outre, pour les véhicules sportifs, si la protection contre le vent est médiocre, la conduite à grande vitesse peut être difficile. Enfin, étant donné que les supermotards et les customs sont équipés de moteurs monocylindres et de bicylindres en V, ces moteurs tremblent énormément, ce qui peut être inconfortable pour le conducteur. Si vous recherchez le plus grand confort possible, les motos de type trail, route ou GT seront le meilleur choix.

Quelle puissance choisir ?

Malgré le nombre d’heures de conduite requis pour obtenir votre permis moto, vous ne possédez peut-être pas encore tous les réflexes de conduite nécessaires. Par conséquent, une moto puissante n’est pas encore idéale pour apprendre à conduire sur la route sans l’aide d’un moniteur de conduite. La puissance influe sur la vitesse maximale d’une moto ainsi que sur la capacité d’un moteur à maintenir son accélération. Cela a l’effet suivant : si le moteur est puissant, la moto se déplace très rapidement et les réflexes nécessaires peuvent être difficiles à maîtriser pour un nouveau motard. Même si vous êtes un jeune conducteur titulaire du permis A2, vous serez limité aux véhicules dont la puissance ne dépasse pas 35 kW dans tous les cas (ou 47,6 ch).

Avant de pouvoir conduire des motos plus puissantes, vous devez attendre deux ans après avoir obtenu votre permis A2 et suivre avec succès une formation supplémentaire de sept heures dans une moto-école. À l’issue de ce programme, vous recevrez votre permis A, qui vous donnera accès à un plus grand choix de motos plus puissantes.

Choisir une moto neuve ou bien une moto d’occasion ?

Bien sûr, il y a la question du coût à prendre en compte. Les débutants n’ont pas forcément les moyens financiers d’acheter un bien neuf, et encore moins haut de gamme, et c’est pourquoi ils ont souvent recours au marché de l’occasion, que ce soit par l’intermédiaire d’un concessionnaire professionnel ou directement auprès d’un particulier. Dans un cas comme dans l’autre, il est essentiel d’inspecter minutieusement la moto avant de l’acheter afin de s’assurer qu’elle est en parfait état de marche et qu’elle ne présente aucun défaut.

Idéalement, vous devriez le faire en compagnie d’un connaisseur. Sachez toutefois que l’achat d’une moto d’occasion peut entraîner des dépenses “cachées” dont vous ne serez peut-être pas conscient au moment de l’achat, comme des frais d’entretien plus élevés et le remplacement à brève échéance de composants usés, entre autres. Il est possible que le prix augmente rapidement au cours de la première année si la moto est vraiment vieille ou n’a pas été correctement entretenue. Néanmoins, cette méthode reste la plus efficace pour apprendre à conduire une moto, car c’est le moment idéal pour laisser son empreinte sur la route et acquérir une précieuse expérience de conduite.

Vous devriez envisager cette option si vous n’êtes pas encore tout à fait sûr de vous après avoir obtenu votre permis, notamment parce qu’un modèle d’occasion sera moins attrayant pour les voleurs en raison de sa moindre valeur. La prime d’assurance s’en trouvera également diminuée. Car oui, les assureurs préfèrent appliquer des tarifs différents en fonction de la date de fabrication du deux-roues : une moto neuve sera toujours plus chère à assurer qu’une moto plus ancienne.